Newsletter n° 5 / 2011


CIDnewsletter5-2011-1Edito
STOCKER, C’EST NOTRE METIER

Le mot « stock » fait peur dans toute entreprise normalement gérée … Crainte d’une immobilisation excessive de la trésorerie … qui restreint les investissements et freine le développement. Peur de la dépréciation de la valeur du stock … due à de mauvaises conditions de stockage ou à l’obsolescence … Coûts d’assurance, coûts de manutention, coûts d’inventaire, coûts des bâtiments qui les abritent (surfaces couvertes que l’on préférerait affecter à la création de valeur).
Et pourtant « stocker du bois sous abri » est la première des bonnes pratiques pour maintenir le bois à un taux d’humidité faible, la première condition d’une efficace transformation.
En fait, le mot « stock » fait peur quand cette activité n’est pas le coeur de métier de l’entreprise.
Ce qui est le cas de la plupart de nos clients de la seconde transformation.
Fabriquer des ouvrages en bois, ou détailler la vente de lots de bois auprès des artisans, voilà sur quoi nos clients déploient leurs énergies et tous leurs talents.
Stocker du bois, c’est un métier. C’est NOTRE métier, pas le vôtre.
CID, en triplant ses capacités de stockage, est à votre disposition pour vous fournir les services que vous attendez.

Edouard DE GOUVILLE

Sommaire

  • Gestion Durable des Forêts
  • Origine & légalité des bois
  • Le coin des 5R
  • Nouveautés CID

Consultez la version PDF